DISCOURS DE CLÔTURE DE MICHEL LAYUS PRÉSIDENT DE L’AFCA-CIAL – ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2022

Michel LAYUS

Michel LAYUS – Président de l’AFCA-CIAL – Le 17 juin 2022

 

Mon premier mot concerne nos partenaires.

Cette Assemblée Générale était très centrée sur l’AFCA-CIAL. Mais aujourd’hui, nous ne pouvons rien faire tout seul.

Je suis ravi que soient présents aujourd’hui Frédéric MONNIER pour OQUALIM, Vincent GERFAULT pour l’AFCA-CIAL mais aussi pour QUALIMAT, François CHOLAT pour le SNIA, Séverine DESCHANDELLIERS pour la FEFANA. L’AFCA-CIAL a un rôle à jouer sur ses métiers. Nous savons ce que nous sommes, quels sont nos moyens et quelles actions nous devons entreprendre, et plus particulièrement les dossiers que nous devons traiter collectivement. Il s’agit de quelque chose de clef que nous souhaitons continuer d’amplifier.

Le dialogue interprofessionnel aujourd’hui au niveau français ou européen est d’une grande qualité ; et heureusement que nous avons ces échanges face aux difficultés que l’on rencontre actuellement.

Mon deuxième mot s’adresse à nos administrations.

Malgré nos quelques divergences, je tiens à souligner que si nos administrations de tutelle n’avaient pas été là au moment du covid, du département jusqu’à l’Union Européenne pour écrire des décrets en 3-4 jours par rapport à nos besoins, si elles n’avaient pas été là, avec quelques professionnels autour de la table, au mois de février alors que nous voyions l’industrie s’arrêter suite à l’invasion de la Russie en Ukraine, nos activités ne seraient plus ce qu’elles sont aujourd’hui.

Nous avons de la chance d’avoir nos administrations en France et en Europe. Une Union Européenne qui est ce qu’elle est, et qui tend à enfin prendre en compte la production et garantir la sécurité alimentaire, au sens où tout le monde doit avoir à manger tous les jours.

Nous avons la chance d’avoir des États intègres et compétents. Je tiens à souligner qu’à chaque fois que nous allons voir nos interlocuteurs au niveau français et européen, nous avons des interlocuteurs intègres et extrêmement compétents. L’intégrité va de soi lorsque l’on travaille ici, mais vous êtes nombreux à travailler avec d’autres parties du monde et à savoir que dans beaucoup de pays, l’administration n’est pas toujours intègre. Il ne faut pas l’oublier et c’est une énorme chance que nous avons.

Mon 3ème message est simple, je souhaite illustrer l’extraordinaire résilience de nos systèmes, face au covid, face à la guerre… Il y a toujours à manger dans les magasins en quantité et en qualité. Je crois que nous pouvons être fiers de nous et de notre environnement.

Mais nous avons un énorme chantier à mener concernant la communication car malheureusement le grand public nous perçoit négativement. C’est pour cette raison que nous investissons dans de la communication pédagogique et ludique. Nous avons un effort collectif à faire pour faire comprendre au grand public ce que l’on est.

Mon dernier point, il s’agit de mon moteur : tout cela ne peut se faire que grâce aux gens. Nos salariés dans les entreprises l’ont prouvé ces dernières années ; et à l’AFCA CIAL, nous sommes chanceux de constater que les gens des entreprises n’ont cessé de contribuer.

Je tiens également à mettre en avant la qualité de nos salariées.

Et je veux aussi remercier nos collègues maintenant retirés qui nous ont apporté leurs expériences et leurs témoignages lors de cette assemblée.

C’est une extraordinaire aventure humaine, et c’est ce qui fait la force de nos métiers. Nous sommes dans un secteur agricole où l’humanité est essentielle.

Bernard FRESARD, mon prédécesseur, mon dernier mot sera pour toi. Tu as été le garant de la convivialité à l’AFCA-CIAL, et c’est cette convivialité qui nous porte, c’est l’envie de se lever à 4h du matin pour prendre le train et aller collaborer avec des concurrents.

Merci à tous.

Michel LAYUS
Président de l’AFCA-CIAL
Le 17 juin 2022

Les commentaires sont fermés.