Les aliments diététiques - AFCA-CIAL

Définition réglementaire : Règlement (CE) n° 767/2009
Les aliments diététiques ou « aliments visant des objectifs nutritionnels particuliers » sont des aliments composés complets ou complémentaires capables de répondre à un objectif nutritionnel particulier du fait de leur composition particulière ou de leur procédé de fabrication particulier, qui les distinguent clairement des aliments pour animaux ordinaires. La liste des objectifs nutritionnels particuliers utilisables pour la commercialisation d’aliments diététiques ainsi que les conditions qui y sont rattachées figurent dans la directive 2008/38 modifiée.

Composition :
Les aliments diététiques sont des aliments spécialisés qui peuvent présenter, outre leur composition spécifique, la particularité de contenir certains additifs, comme les vitamines et les oligo-éléments, à des teneurs plus élevées que dans les aliments classiques. 

Utilisation :
Les aliments diététiques viennent soutenir l’animal au cours d’épisodes particuliers de sa vie : reproduction, sevrage, changement d’aliment, stress, efforts sportifs…

Quelques exemples d’objectifs nutritionnels autorisés :

  • Apport prolongé en oligo-éléments et/ou vitamines chez les animaux à l’herbage
  • Réduction du risque d’acidose pour les ruminants
  • Stabilisation de la digestion physiologique pour les porcelets
  • Compensation de la malabsorption pour les volailles
  • Compensation de la perte d’électrolytes en cas de forte sudation pour les équidés
  • Réduction d’un excès pondéral pour les chiens et les chats

Présentation :
Les aliments diététiques se commercialisent sous différentes présentations afin de répondre au mieux aux pratiques des éleveurs et aux situations de vie des animaux : poudre, semoulette, granulés, bloc à lécher, pâte, gel, liquide, bolus (gros granulé à libération progressive), comprimé individuel…

Volumes produits :
La production française est d’environ 35 000 à 40 000 tonnes par an.